Dialogue entre sculpteur et pierre.

André sculpte surtout l’albâtre, pierre semi tendre. Il utilise aussi la douce stéatite, et parfois, plus rétifs, le marbre et la serpentine. Il travaille essentiellement à la main, en taille directe, à la recherche de l’équilibre toujours fragile entre vision intérieure et élan extérieur, ce point de tension où l’énergie amassée est sur le point de se détendre en action.

La présence émotive que dégagent les animaux, les hommes et leurs environnements inspire profondément le mouvement, la forme de son travail. A l’écoute de la pierre, il passe facilement du figuratif à l’abstraction pour mieux transmettre à la fois force et douceur à ses pièces.

Chaque sculpture est un dialogue entre le projet du sculpteur et le potentiel de la pierre, orchestré par le rythme des outils. La pierre se rend parfois au sculpteur mais, le plus souvent, c’est ce dernier qui se rend à la pierre.

(819) 772-4943